Théâtre d’opéra et de ballet de Tbilissi nommé d’après Zakaria Paliashvili

Théâtre d'opéra et de ballet de Tbilissi nommé d'après Zakaria Paliashvili

Une visite au théâtre d’opéra et de ballet de Tbilissi est l’événement le plus brillant pour les admirateurs de la belle musique interprétée par des professionnels, des airs d’opéra et du ballet géorgien passionné.
Le théâtre de la capitale offrira également une expérience charmante et inoubliable à ceux qui ne sont pas férus d’opéra ou de ballet. Après tout, un bâtiment conçu dans le style pseudo-mauresque, un labyrinthe de gradins, un bel intérieur confortable et pompeux, des expositions, une salle de concert solennelle, l’occasion de voir l’intelligentsia géorgienne de la capitale – tout cela ne laissera personne indifférent.
Et il y aura aussi de l’opéra ou du ballet, de beaux costumes et décors, et un son spécial et riche d’un orchestre symphonique.
Après avoir visité l’opéra, vous découvrirez une autre facette de la Géorgie et constaterez que ce pays n’est pas que le vin, le khinkali et le khachapuri.

Le théâtre est situé en plein centre de Tbilissi – sur l’avenue Shota Rustaveli au numéro 25.
Les billets de théâtre sont peu coûteux et facilement achetés en ligne. Vous n’avez pas besoin d’imprimer des billets – affichez simplement le code QR de votre téléphone.
Site Web : http://opera.ge
Le théâtre d’opéra et de ballet de Tbilissi est membre d’Opera Europa. Il fait partie de la Route Européenne des Théâtres Historiques et est soutenu par le Programme Culturel de l’Union Européenne. Plus de 700 personnes de l’équipe vous guideront à travers le très grand art et vous offriront des vacances inoubliables.

L’histoire de l’opéra de Tbilissi a 170 ans.
Le 15 avril 1847, sur le site d’un ravin récemment rempli sur la place Erivan, les fondations ont été posées pour le soi-disant théâtre Caravansérail, conçu pour 800 spectateurs. La construction du bâtiment du Théâtre sous la direction de l’architecte italien Scudieri a duré quatre ans.
Le 12 avril 1851, l’inauguration du premier opéra de Transcaucasie eut lieu avec un bal masqué auquel assista la haute société de Tbilissi.
Le 25 octobre de la même année, le populaire journal parisien « L’Illustration » publie un grand article d’Edmond de Bar avec deux photographies de l’intérieur du théâtre. L’auteur a écrit: « C’est le seul théâtre de la ville dont l’intérieur est entièrement de style mauresque et c’est sans aucun doute l’une des structures théâtrales les plus élégantes, les plus belles et les plus fascinantes perçues par l’homme. »
Le 9 novembre 1851, une troupe italienne spécialement invitée, dirigée par Barbieri, ouvre la première saison théâtrale à Tbilissi avec l’opéra Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti.
Après le spectacle, qui a été un grand succès, les propriétaires ont emmené Barbieri et la troupe sur la rive gauche de la rivière Mtkvari (Kura) pour une fête nationale, où ils ont célébré sur des bateaux toute la nuit.

Le 1er octobre 1874, l’Opéra de Tbilissi brûle. Le marchand Kazarov, accusé d’incendie criminel, a été condamné à 9 ans de prison en Sibérie. Mais il y avait aussi des suggestions sur l’implication des administrateurs de haut niveau. L’opéra est passé à la « scène d’été » pendant 22 ans. Les représentations de la troupe d’opéra se sont poursuivies, mais déjà dans une salle inadaptée à cela sur la rue Vodovoznaya.
En 1896, sur l’avenue Golovine (aujourd’hui avenue Rustaveli), la construction d’un nouvel opéra a été achevée selon le projet de l’architecte Viktor Schroeter. Le nouveau bâtiment a été conçu pour 1200 places (le bâtiment actuel de l’Opéra).
La performance de Zakaria Paliashvili « Abesalom et Eteri » a traditionnellement ouvert la saison. Depuis 1937, l’Opéra porte le nom du classique et grand compositeur géorgien Zakaria Paliashvili.

En 1973, un incendie s’est à nouveau déclaré dans le théâtre et presque toute la décoration intérieure du bâtiment a été détruite, et déjà en 1978, le bâtiment du théâtre a été restauré dans sa forme d’origine.
Les auteurs de la reconstruction – les architectes Leri Medzmariashvili et Murtaz Chachanidze ont réussi à préserver le style oriental pseudo-mauresque du bâtiment. Six salles de répétition ont été construites (dont trois pour le ballet, deux pour l’opéra et une pour l’orchestre).
Des concerts vocaux et de chambre, des expositions et des rencontres diverses ont eu lieu dans le foyer du théâtre et dans trois magnifiques salles.

En 2010, un projet international de rénovation de théâtre à grande échelle a été lancé. Les fondations sont renforcées, le toit est recouvert de tôles de cuivre, le mécanisme scénique et l’équipement du théâtre sont mis à jour, la salle est redorée et la fosse d’orchestre est agrandie, la salle de répétition est reconstruite, des vérandas ouvertes et des espaces d’exposition sont ajoutés.
La place autour du théâtre a été agrandie, où sont enterrés le compositeur Zakaria Paliashvili, les ténors Vano Sarajishvili et Zurab Anjaparidze et le chef d’orchestre Ulysse Dimitriadi.
La « carte de visite » du théâtre, le rideau culte de Sergo Kobuladze qui a brûlé dans l’incendie, revient sur la scène recréée.

De plus, des systèmes vidéo, audio et d’éclairage à la pointe de la technologie ont été installés et un lustre en cristal à cent bougies a été restauré en Autriche. Le théâtre a été entièrement équipé de nouveaux meubles et des détails modernes ont été ajoutés : des vérandas ouvertes, une salle d’exposition et une salle à manger. Les vestiaires et le salon ont été réaménagés.
Théâtre d’opéra et de ballet de Tbilissi rénové. Zakaria Paliashvili a de nouveau ouvert les portes au public !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *